Nouvelles coordonnées

Caisse cantonale vaudoise de compensation AVS

Rue des Moulins 3
1800 Vevey

021 964 12 11
021 964 15 38

Horaires de réception :
Du lundi au vendredi
de 08h00 à 12h00 et de 13h30 à 16h30

Photos de nos locaux

FAQ

Division Prestations

Non, il n'y a eu aucune influence sur les débits de traitement des demandes et des courriers qui nous ont été adressés.

Non. Il n’y a eu aucun retard dans les traitements des paiements.

Les rentes, les prestations complémentaires et les allocations familiales n’ont subi aucune modification de leur montant mensuel suite au passage à la nouvelle année.

En principe, pour les non-actifs, les indépendants ainsi que pour les bénéficiaires PC et PC Familles, l’interlocuteur principal reste l’agence d’assurances sociales compétente du lieu de domicile. Si vous devez toutefois nous faire parvenir directement des courriers, demandes ou documents, les coordonnées sont les suivantes :

Caisse cantonale vaudoise de compensation AVS
Rue des Moulins 3
1800 Vevey

En principe, pour les non-actifs, les indépendants ainsi que pour les bénéficiaires PC et PC Familles, l’interlocuteur principal reste l’agence d’assurances sociales compétente du lieu de domicile. Pour les autres situations, notre réception est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30.

La déduction annuelle pour le loyer est de CHF 13'200.- pour une personne seule et de CHF 15'000.- pour les familles.

Si la location d’un appartement permettant la circulation d’une chaise roulante est nécessaire, le montant maximum des frais de loyer est majoré de CHF 3'600.-.

En cas de partage de logement avec des tiers, le loyer doit être réparti.

Le décompte de prestations original de votre caisse maladie. Les copies ou les rappels de facture ainsi que les bulletins de versement ne sont pas acceptés et vous sont retournés. Le remboursement maximum est de CHF 1'000.- par année et par personne.

Le délai de traitement est en principe d'un mois.

Toute demande de remboursement doit être transmise à l’agence d’assurances sociales de votre domicile accompagnée du bordereau d’accompagnement.


Division Cotisations

Toute personne doit cotiser depuis le 1er janvier qui suit son vingtième anniversaire. La seule exception concerne les personnes mariées, sans activité lucrative, et dont le conjoint n'a pas encore atteint l'âge ordinaire de la retraite (64 ans pour une femme et 65 ans pour un homme) qui exerce une activité lucrative au sens de l'AVS et paie au moins le double de la cotisation minimale, soit CHF 960.00 par année (valable dès le 1er janvier 2013). Pour les personnes qui ont une activité rémunérée, l’obligation commence le 1er janvier qui suit le 17ème anniversaire.

L’AVS n’est pas une assurance "à la carte". Personne ne peut donc choisir la cotisation qu’il va payer. Les salariés paient sur leurs salaires, les indépendants sur leur revenu et les non-actifs sur leur fortune et leur revenu sous forme de rente. Si vous voulez connaître le montant de cotisations que vous aurez à verser comme pré-retraité, vous voudrez bien vous adresser à votre caisse de compensation, le calcul des cotisations étant assez complexe.

Les cotisations AVS/AI/APG d’un salarié sont calculées sur les salaires bruts. Si une personne est passagèrement incapable de travailler suite à une maladie ou à un accident, elle reçoit des indemnités d’assurances qui ne sont pas du salaire et donc pas soumises à cotisations. Si cette situation tend à durer, le salarié doit s’adresser à la caisse de compensation de son canton de domicile pour être éventuellement affilié comme personne sans activité lucrative afin d'éviter des lacunes de cotisations.

Tout changement de nom officiel entraîne une modification des données de votre certificat d’assurance. Si vous êtes salarié, la demande doit être faite par l’intermédiaire de votre employeur à la caisse de compensation auprès de laquelle il est affilié. Si vous êtes indépendant, sans activité lucrative ou rentier, vous pouvez adresser votre demande individuellement auprès de votre caisse de compensation. Etant donné la confidentialité de ce document, une demande via le formulaire officiel est nécessaire.

* Si l’épouse conserve son nom de jeune fille, il n’est pas nécessaire de faire modifier le certificat.

Une réclamation écrite doit être adressée à la caisse de compensation auprès de laquelle le revenu a été enregistré. Il convient également d’y joindre toutes les pièces justificatives pouvant étayer votre réclamation (certificats de salaire, attestations de salaire, etc…).

Depuis l’entrée en vigueur au 1er janvier 1997 de la 10ème révision de l’AVS, le splitting pour les personnes divorcées sera effectué au plus tard au moment du calcul de rente.

Que l’ex-conjoint touche une rente ou vit encore, le splitting sera dans tous les cas effectué.

Des questions ?

N'hésitez pas à nous contacter au moyen du formulaire ci-dessous ou par téléphone au 021 964 12 11

*Obligatoires

Histoire

L'AVS hier

L’entrée en vigueur de l’AVS en 1948, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, sonne comme une véritable révolution sur le plan social en Suisse. Pour la première fois dans l’histoire du pays, toute la population active contribue à une assurance qui profitera à tous ceux qui atteignent l’âge de la retraite. L’objectif du système est de pouvoir assurer aux personnes âgées un niveau de vie suffisant pour les mettre à l’abri du besoin.

L'AVS aujourd'hui

Quarante ans après le premier choc pétrolier, l’économie suisse est affaiblie, encore sous le coup des conséquences de la crise des supbrimes de 2008. Cette situation pèse sur le financement de l’AVS, déjà mis en difficulté par l’important vieillissement de la population. Dans le canton de Vaud par exemple, les plus de 65 ans sont aujourd’hui un peu plus de 123 000, ce qui représente 16,2% de la population, contre seulement 10,7% à l’aube des années 1950. Depuis 2015, ce nouveau rapport de forces a une conséquence très visible : le montant des cotisations perçues est passé en dessous de celui des rentes AVS versées.

L'AVS demain

Des réformes importantes de l’ensemble du système de prévoyance vieillesse sont actuellement à l’étude au niveau national (projet « Prévoyance 2020 »). Parmi les changements envisagés concernant l’AVS, on parle d’une flexibilisation de la retraite, qui pourrait être anticipée ou retardée afin de s’adapter à une réalité: aujourd’hui, seuls 25% des travailleurs prennent leur retraite à 65 ans. L’âge légal de la retraite pour les femmes serait quant à lui relevé à 65 ans.

Découvrez notre histoire en bref

Découvrez l'histoire complète de l'AVS

Retour au site principal